Newsletter   |   Contact  |   Connexion    |   Inscription   |   Forum    |     Le site Non Officiel des Fans de Vincent Niclo

vendredi, 26 mai 2017 17:49

«J'ai été élevé dans la chanson»

Écrit par FVN

Chanteur ténor et acteur, l'artiste nous livre son regard sur la télévision.

Vous souvenez-vous de votre premier passage télé ?
Vincent Niclo : « J’ai fait de la figuration. Et ce n’était pas sous le costume de chanteur mais de comédien. A l’époque, c’était pour une série avec Guy Marchand, "Nestor Burma". Ou alors dans "Sous le soleil". Pas facile de me souvenir ! Je devais avoir 20 ans. »

Ces castings, c’était une envie de percer à la télévision ?
V.N. : « Non, pas du tout. C’était pour me faire un peu d’argent afin de payer mes cours de chant. »

Petit, que regardiez-vous ?
V.N. : « D’office, toutes les variétés. C’est ça qui m’a donné l’envie de chanter. J’étais comme un dingue devant ces artistes, hypnotisé dès que quelqu’un se mettait à chanter. Depuis toujours, c’est un monde qui me fascine. On voyait bien qu’ils s’amusaient dans ces divertissements. J’étais fan des émissions des Carpentier. Ce qui est fou, c’est que des années plus tard, j’ai eu la chance de me retrouver sur scène avec ces artistes. En fait, j’ai été élevé dans la chanson. Mon père était chanteur. A 6 ans, il m’a appris le solfège. »

Quelle personnalité vous a marqué ?
V.N. : « Comme beaucoup de monde, Michel Drucker. Et aujourd’hui, je le connais. On s’appelle. On s’envoie des textos ! Et je ne suis pas déçu de le connaître, tellement il est adorable. Quelle carrière ! C’est lors d’une de ses émissions que j’ai découvert la chanteuse Barbra Streisand avec Michel Legrand. Jamais je ne me serais imaginé que je me retrouverais en face de ce monsieur au piano et qu’il me proposerait de faire une tournée avec lui. La vie est parfois incroyable. »

Etes-vous nostalgique de la télévision de votre enfance ?
V.N. : « Oui, très nostalgique. C’était une époque où l’on ne se prenait pas la tête. C’était beaucoup plus léger. Il y avait beaucoup plus de liberté à la télé. Et puis, les artistes prenaient plus de risques. Ils n’avaient pas peur de faire n’importe quoi. Il y avait un vrai esprit de bande. Aujourd’hui, je trouve que tout est contrôlé. On a peur de la censure, peur de déraper. Les artistes sont très vigilants. Et du coup, on perd beaucoup de naturel. »

Vincent Niclo est-il un grand zappeur ?
V.N. : « Pas vraiment. Pour tout vous dire, je ne regarde plus beaucoup la télévision. Par contre, je choisis mes programmes grâce au replay. Il y a des émissions incontournables que j’adore. Ou alors je visionne des films du genre blockbusters américains. J’apprécie les longs métrages d’action comme "Expendables". Ou encore les films futuristes comme "Star Wars", dont je suis fan. Donc je ne zappe pas trop. Par contre, je ne regarde pas souvent les séries. »

Qu’est-ce que vous détestez en télévision ?
V.N. : « La médiocrité. Je n’aime pas les émissions où l’on tourne les gens en ridicule. Pour moi, la TV doit être diversifiée, instructive et pas nous montrer constamment des facettes négatives ou mauvaises. »

Selon vous, elle va disparaître ?
V.N. : « Je pense qu’elle existera toujours. Et ceci même si beaucoup de jeunes la regardent sur leur ordinateur. Moi, je la visionne sur mon téléphone. Elle survivra, mais elle sera différente. En 3D par exemple. »

Propos recueillis par Marc Ducharlier.

 Source :  http://cinetelerevue.be/fr/vincent-niclo-interview-television.html?cmp_id=7&news_id=41555&vID=3

Lu 499 fois Dernière modification le jeudi, 01 juin 2017 18:32
Plus dans cette catégorie : « Interview live pour Gala Le conseil du jour »
Connectez-vous pour commenter