Newsletter   |   Contact  |   Connexion    |   Inscription   |   Forum    |     Le site Non Officiel des Fans de Vincent Niclo

lundi, 17 juillet 2017 22:29

Vincent Niclo reprendra tous ses succès

Écrit par FVN

Le ténor Vincent Niclo profitera des installations des Masters de pétanque place du Tribunal à Wissembourg pour donner un concert le 21 juillet. Il livrera un répertoire varié, de l’opéra à un style résolument plus pop.

C’est en chantant avec le chœur de l’Armée rouge que Vincent Niclo s’est fait connaître. Le public a découvert sa voix de ténor à la sortie de l’album Opéra Rouge en 2012. Touche à tout, le chanteur a ensuite varié les styles. Après un hommage à Luis Mariano, il a travaillé notamment avec Serge Lama pour son album Ce que je suis , sorti en 2014. Pour son dernier opus, 5.Ø, sorti en 2016, c’est avec Pascal Obispo qu’il s’est associé. Le ténor partagera ses succès le 21 juillet à Wissembourg, place du Tribunal.

Quel type de concert allez-vous proposer au public wissembourgeois ?

Ce spectacle reviendra sur les cinq dernières années. Depuis Opéra rouge , je n’arrête pas et j’ai eu l’occasion de faire beaucoup de choses variées.

De l’opéra à la pop en passant un peu par le jazz, le spectacle ne laissera pas le temps au public de s’ennuyer.

Entouré de sept musiciens, je reviendrai donc sur cette période Opéra Rouge. Je partagerai également avec le public mon hommage à Luis Mariano. Je reprendrai aussi des morceaux de l’album Ce que je suis , travaillé avec Serge Lama. Je rendrai hommage à Michel Legrand et évoquerai mon aventure anglaise. En fait, ce concert d’environ une heure et demie permettra de revenir sur tous les événements marquants depuis 2012, jusqu’à mon dernier album 5.Ø. Il sera résolument axé sur la musique et la voix. De l’opéra à la pop en passant un peu par le jazz, le spectacle proposé à Wissembourg ne laissera pas le temps au public de s’ennuyer !

Quelle est la sonorité de ce dernier opus ?

C’est un album dont la musique a été réalisée sur mesure par Pascal Obispo et dont les textes sont, pour la plupart, signé Lionel Florence, qui a écrit de grands tubes pour de grands artistes, comme Lucie ou Savoir Aimer. C’est une équipe de rêve. L’album 5.Ø est le plus pop de ce que j’ai pu faire jusqu’à maintenant. C’est aussi un album dans lequel je me livre un peu plus. J’y parle de choses personnelles, des problèmes qui sont devenus, grâce à la musique, une force. J’évoque notamment les rapports familiaux, avec mon père ou mon frère, pas toujours simples, des amours déçues, la perte d’ami proche. Autant de choses qui m’ont heurté. J’avais envie d’en parler tout en donnant un message positif.

De l’opéra à la variété, vous avez touché à plusieurs styles. Dans lequel êtes-vous finalement le plus à l’aise ?

J’aime bien tout. Et j’aime le fait qu’on ne puisse pas me mettre dans une case : c’est une fierté. Habituellement, les gens sont enfermés dans un style, pas moi. Cela me laisse une plus grande liberté pour aller d’un répertoire à l’autre et me permet de travailler avec des gens de plusieurs univers musicaux.

J’adore les spécialités culinaires alsaciennes.

Mon prochain album, sur lequel je travaille actuellement présentera d’ailleurs de nouvelles sonorités.

C’est la première fois que vous viendrez en Alsace ?

Non ! Ma grand-mère habitait à Illkirch. J’y ai passé les vacances de mon enfance… et j’en revenais avec quelques kilos en trop car j’adore les spécialités culinaires alsaciennes ! Plus tard, en 2012 je suis revenu pour le lancement des illuminations de Noël à Strasbourg, ville où j’ai déjà joué en concert. C’est par contre la première fois que je viens à Wissembourg. Et j’en suis très heureux !

 

Lu 377 fois Dernière modification le lundi, 17 juillet 2017 22:41
Connectez-vous pour commenter