Newsletter   |   Contact  |   Connexion    |   Inscription   |   Forum    |     Le site Non Officiel des Fans de Vincent Niclo

vendredi, 17 novembre 2017 15:11

Vierzon : "J’ai une grande fierté, ma liberté"

Écrit par FVN

LE BERRY

   REPUBLICAIN

 

Vierzon : "J’ai une grande fierté, ma liberté"

 

Découvert par le grand public avec son premier album Opéra rouge, sorti en 2012 avec les Chœurs de l’Armée rouge, le ténor poursuit son petit bonhomme de chemin. Il sera ce soir à Vierzon.
Vincent Niclo, qui s’est approprié différents styles musicaux, sera sur les planches du théâtre Mac-Nab, ce soir. Installé à l’arrière d’un taxi, direction Grenoble, il a pris le temps d’échanger sur sa venue.

Opéra, opérette, jazz, pop, les Chœurs de l’Armée rouge… : dans quel genre vous épanouissez-vous le plus ?
J’aime bien tous les styles (rires). Au départ, je faisais du classique. Après, la vie a fait que je me suis orienté vers autre chose, grâce à des rencontres, des coups de fil… C’est ce que j’aime dans ce métier : ne pas être enfermé dans une case ! J’ai une grande fierté, c’est ma liberté de pouvoir aller sur différents registres.

Le public vous apprécie également hors de France. Comment êtes-vous accueilli à l’étranger ?
C’est très excitant d’arriver dans un pays que l’on ne connaît pas bien. J’ai sorti un album en Angleterre et je me suis retrouvé dans des émissions où je ne connaissais pas les gens invités. C’était bizarre. Il y a toujours un bon accueil pour un Français, parce qu’il y a toute une image autour : le côté romantique, le pays de l’amour… Ce sont un peu des clichés, mais ça permet de se sentir à l’aise.

Comment s’est déroulée la collaboration avec Pascal Obispo lors de la conception de votre nouvel album ?
On s’était croisés et il m’avait déjà écrit une chanson. Il a voulu que l’on aille plus loin. De mon côté, je suis allé dans le maximum de ce que je pouvais faire dans la variété-pop et lui n’avait jamais travaillé avec un artiste lyrique. C’était un pari osé, mais je crois que nous avons bien fait.

Vous allez aussi jouer des titres plus anciens ?Oui. J’ai cherché un fil conducteur et j’ai choisi de raconter ce qu’il s’est passé pour moi ces cinq dernières années : les coulisses, les coups de fil, les rencontres avec Serge Lama, Michel Legrand… Ça permet aux spectateurs de me connaître un peu plus. Avec des morceaux de mes cinq albums, dont le dernier : 5.Ø.

Les tournées prennent une place importante dans votre quotidien. C’est important d’aller à la rencontre du public ?
C’est ce que je préfère ! Avec l’envie de mettre des visages sur des spectateurs qui me font confiance, qui achètent un ticket, qui se déplacent. C’est une vraie démarche d’aller à un spectacle aujourd’hui, une décision, un budget. Chaque fois je les remercie d’être là, de m’avoir porté jusqu’ici.

Ce soir, au théâtre Mac-Nab, à Vierzon. Renseignements au 02.48.53.02.61.


Pierrick Delobelle

 

source : http://www.leberry.fr/vierzon/loisirs/scene-musique/2017/11/17/le-tenor-vincent-niclo-ce-soir-a-vierzon-jai-une-grande-fierte-ma-liberte_12633412.html

Lu 296 fois Dernière modification le vendredi, 17 novembre 2017 15:58
Connectez-vous pour commenter